Dermatologie esthétique

Polyclinique de Castres

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Le psoriasis

Envoyer Imprimer PDF

 

psoriasis

 

Le psoriasis est une maladie génétique, multigénique, révélée et non provoquée par des facteurs environnementaux, comme les maladies infectieuses (foyers infectieux dentaires, sinusites, angines...), les changements de saison, le stress, certains médicaments (corticoïdes pris en cp par la bouche, anti-inflammatoires pris par la bouche, béta bloquants, iode, antibiotique de type cyclines, ampicilline, macrolides, antipaludeens: plaquenil, nivaquine) les irritations cutanées, l'alcool.

La plaque de psoriasis est la conséquence d'un renouvellement trop rapide de la peau. Lorsque la peau commence à peler, la plaque est le siège d'une inflammation qui agresse la peau et entretien la maladie. Le seul fait de gratter pendant 5 minutes suffisent pour réactiver le psoriasis pendant 2 semaines. La lutte contre les démangeaisons est donc essentiel dans le traitement du psoriasis.

Le psoriasis n'est pas contagieux. Il ne met pas en jeu la santé physique, et sa gravité dépend du retentissement des lésions sur la qualité de vie. C'est donc le patient, et lui seul, qui sait si son psoriasis est grave et s'il peut relever ou non de traitements majeurs, c'est à dire de traitements nécessitant une surveillance rapprochée.

Tous les traitements ont pour but et pour conséquence de freiner le renouvellement de la peau. Aussi, si on arrête un traitement dés que les plaques ont disparu, la rechute sera rapide. Il est donc essentiel de continuer le traitement lorsque les lésions ont disparu. Six mois après la disparition du psoriasis la peau reste tout à fait anormale au niveau du microscope. C'est pourquoi on continue habituellement le traitement un an après la disparition des lésions.
Le but du traitement est d'améliorer votre qualité de vie. Seul vous pouvez donc réellement en évaluer l'efficacité. Vous n'êtes pas condamné à vous soigner de façon continue. Vous pouvez vous soigner à certains moments de l'année ou seulement au niveau de certaines localisations.

Il existe des traitements locaux utilisés lorsque l'étendue du psoriasis est modérée : dermocorticoïdes (diprosone, locoid, nerisone, locatop...), dérivés de la vitamine D (daivonex , apsor, silkis), rétinoides topiques (zorac), association vit D/corticoïdes (daivobet), shampoing corticoïde (clobex), association vit D et corticoïdes en gel pour les cheveux (xamiol gel).

On possède donc plusieurs traitements locaux qui sont plus ou moins efficaces en fonction de chaque psoriasis. Des essais thérapeutiques sont donc nécessaires et on peut donc mettre un certain temps avant de trouver l'association qui vous convient.

Lorsque le psoriasis est plus étendu on donne un traitement par la bouche :

Les rétinoides (Soriatane) et methotrexate (Novatrex) notamment. Un suivi régulier est alors nécessaire avec réalisation de prise de sang de contrôle. Le traitement met alors environ 6 semaines avant d'être efficace.
Lorsqu'il y a un échappement thérapeutique à ces traitements ou s'ils ne sont pas pleinement efficaces de nouveaux traitements intervenant dans la cascade immunologique du psoriasis peuvent être mis en place. Ils permettent dans de nombreux cas d'avoir une rémission satisfaisante du psoriasis.

 

psoriasis1

 

Ces nouveaux traitements sont disponibles :

1) L'enbrel qui est un immunomodulateur,  anti TNF alpha. IL bloque les réponses cellulaires induites par le TNF alpha médiateur de l'inflammation augmenté dans le psoriasis.
Ce médicament est également prescrit dans d'autres pathologies comme la polyarthite rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique...
Il s'administre en 2 injections sous-cutanées par semaine. Cette injection est réalisable par le patient lui-même grâce à un stylo injecteur.
L'efficacité commence dés la 2éme semaine de traitement..On surveille particulièrement les syndromes infectieux. A 3 mois on évalue la réponse au traitement.
2) L'humira:
Une injection à réaliser grâce à un stylo injecteur tous les 15 jours. On fait un bilan biologique, clinique et radiologique avant le début du traitement. En période de suivi le patient revoit son dermatologue tous les 3 mois pour évaluer le traitement et le renouveler.
3) Le Stelara:
C'est un anticorps monoclonal. Indiqué comme les autres classes précitées dans le psoriasis en plaques sévère de l'adulte après essai d'autres traitements systémiques. Le bilan avant mise en route du traitement et le suivi sont le même.
C'est un schéma à 4 injections sous cutanés par an, soit 1 injection toutes les 12 semaines.
4) Le raptiva :
Plus compliqué d'utilisation car doit être administré en perfusion. Réservé aux échecs des autres traitements ou aux cas difficiles.
5) Le rémicade:
Plus compliqué d'utilisation car doit être administré en perfusion. Réservé aux échecs des autres traitements ou aux cas difficiles.

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau dont le retentissement peut être important tant sur le plan physique que sur le plan psychologique.

Il est souvent considéré à tort comme juste une maladie de peau. Il peut s'étendre sur tout le corps et empêcher la personne atteinte de vivre une vie normale. Il ne s'agit pas seulement d'une affection cutanée chronique caractérisée par des plaques rouges et des démangeaisons. Insuffisamment prise en charge, la maladie peut avoir des conséquences importantes sur la vie des malades (projets, carrière, relations sociales et affective, détérioration de l'image de soi,...). Grâce à la recherche, cette maladie est de mieux en mieux comprise. Le Psoriasis ne se guérit pas mais des solutions thérapeutiques existent pour la majorité des personnes atteintes et de nouveaux traitement sont disponibles.

Si vous êtes atteint de psoriasis et que vous souhaitez contribuer à une meilleure compréhension de votre maladie, nous vous invitons à vous connecter sur le site: www.parlonspso.fr et à remplir le questionnaire qui vous sera proposé en ligne.

 

Plus compliqué d'utilisation car doit être administré en perfusion. Réservé aux échecs des autres traitements ou aux cas difficiles.


Vous êtes ici Dermatologie médicale Le psoriasis